juin 23, 2024

Moustiques et Yenyens dans les Antilles

Outre les divers moustiques présents dans les Antilles, il existe aussi ce que l’on appelle localement les « yenyens » qui sont de minuscules moucherons, appelés aussi puces de sable, et qui prolifèrent sur toutes les plages des Caraïbes. La Martinique est particulièrement touchée mais la Guadeloupe l’est également.

Beaucoup plus petit que le moustique, et présent dans le sable, il s’attaque à vos jambes lorsque vous êtes sur la plage, provoquant des boutons minuscules et des démangeaisons parfois désagréables quand elles durent. Certaines personnes peuvent faire des réactions allergiques et ces tout petits boutons, anodins au départ, peuvent gonfler et devenir non seulement pas esthétiques, mais très désagréables ; ils peuvent provoquer, surtout la nuit, d’importantes démangeaisons.

Ma rencontre avec les Yenyens

Lors de mes déplacements professionnels sur la Guadeloupe, la seule et unique fois que j’ai été confronté aux Yenyens était dans le secteur du Gosier vers la Pointe de la Verdure sur la terrasse du Canella Beach Hôtel le matin au petit déjeuner. Le plus désagréable pour moi fut plus de sentir les attaques incessantes de bon matin que les démangeaisons qui ont suivies. Les jours suivants, le répulsant moustique a bien fonctionné sur eux mais j’ai tout de même adapté ma place sur la terrasse pour éviter la proximité avec le sable!

Adopter les bons réflexes prévention

Lors de vos vacances en Guadeloupe, n’oubliez pas d’acheter de la lotion anti-moustiques type « Cinq sur Cinq TROPIC » ou « Insect Ecran spécial Tropiques » les seuls que j’ai testé personnellement pour une protection renforcée contre les piqûres de moustiques, yenyens, guêpes, tiques mais aussi de taons lors de mes déplacements en Afrique ou dans nos DOM/TOM. Outre la protection contre les piqures, cela reste un excellent moyen de prévention contre les vecteurs du ZIKA, du PALUDISME, de la DENGUE, du CHIKUNGUNYA, de la filariose lymphatique, de l’encéphalite japonaise…

Comment calmer ou agir sur les piqures de Moustiques ou yenyens ?

Si vous avez déjà plusieurs dizaines de piqures ma première recommandation sera de vous rendre en pharmacie. En effet, les pharmaciens locaux connaissent bien les problématiques liées aux Moustiques et Yenyens, ils sauront vous conseiller de la meilleure manière!

Si comme moi vous avez déjà vos ptits remèdes, voici ceux que j’ai pu tester et qui fonctionnent sur moi :

  • Le Bay Rum qui est un mélange de bois d’Inde cicatrisant et d’alcool dans des petites bouteilles en plastique. Cela désinfecte et apaise énormément.
  • Le Baume du Tigre que j’ai pu tester directement lors d’un voyage en Thaïlande et qui apaise et stoppe la démangeaison en quelques secondes, c’est hallucinant! Le Baume du Tigre existe en deux version, le blanc et le rouge. Pour les piqures d’insectes le plus recommandé est le blanc. Je n’utilise personnellement que la version Thaïlandaise interdite à la vente en France en raison de son taux élevé de camphre (25%). Pour s’adapter aux normes françaises et éviter les possibles réactions cutanées, la société de Singapour a créé une formule plus légère (11% de camphre). C’est celle que l’on trouve partout chez nous et qui reste efficace. Il existe des sites internet vous permettant d’acheter la version Thaïlandaise sinon il faudra demander à un ami de vous en ramener! 
  • La Friction de Foucaud de part sa composition devrait s’avérer efficace en tant que répulsif et probablement dans un premier temps pour apaiser en cas de piqure mais probablement pas de manière durable. Je ne l’ai cependant pas testée! Je ferai une mise à jour dès lors!

Surtout, évitez de vous gratter, ou vous aurez les jambes en sang. Les nouvelles piqures vont réanimer toutes les autres morsures sur votre corps et faire gonfler les boutons existants.

Dans tous les cas, consultez un médecin en cas d’aggravation.